Cherimoya

توصيات للحفاظ على جودة المنتجات بعد الحصاد

Maturity and Quality

Maturity Indices

Le changement de la couleur de la peau du vert foncé au vert clair ou jaune verdâtre est l’index de maturité primaire pour le cherimoya (Annona cherimola), l’atemoya (Annona cherimoya X A. squamosa), l’atte ou la pomme cannelle (Annona squamosa) et le coeur de bœuf (Annona reticulata). D’autres indicateurs incluent l’apparence d’une couleur crème entre les segments sur la peau et une douceur au toucher de la surface de chacune des carpelles du fruit.

Quality Indices
  • Taille du fruit, absence de défauts et de pourriture, fermeté (les fruits sont relativement tendres au toucher et doivent être manipulés avec soin pour minimiser les meurtrissures)
  • Le cherimoya, l’atemoya et la pomme cannelle ont des concentrations élevées en sucres (14-15% à maturité) et une acidité modérée (0,4-0,7% à maturité). Les annones sont d’importantes sources de vitamine C (45-60mg/100g) et de potassium (250-500mg/100g portion comestible)
Optimum Temperature

8-12°C (46-54°F) selon le cultivar, le stade de mûrissement, and la durée d’exposition.
 

Rates of Respiration
Température 10°C (50°F) 15°C (59°F) 20°C (68°F)
ml CO2/kg·hr 25-100 45-150 75-250

Pour calculer la production de chaleur, il faut multiplier ml CO2/kg·hr par 440 pour obtenir BTU/tonne (britannique)/jour ou par 122 pour avoir kcal/tonne (métrique)/jour.

Responses to Ethylene

L’exposition à l’éthylène (100ppm durant 1-2 jours) accélère le mûrissement des cherimoyas mûrs-verts et autres annones; ces fruits peuvent mûrir en 5 jours s’ils sont gardés entre 15°C (59°F) et 20°C (68°F). Se débarrasser de l’éthylène peut aider à retarder le mûrissement des fruits mûrs-verts.

Optimum Relative Humidity

90-95%
 

Rates of Ethylene Production

Les annones sont des fruits climactériques. Des taux élevés d’éthylène (jusqu'à 100-300 µl/kg·hr selon le cultivar) sont produits durant le mûrissement à 20°C (68°F).
 

Responses to Controlled Atmospheres (CA)
  • CA optimale: 3-5% O2 et 5-10% CO2. Les avantages incluent le mûrissement retardé du fruit et des taux inférieurs de respiration et de production d’éthylène, et la rétention de fermeté
  • Les cherimoyas peuvent être gardés pendant une durée allant jusqu’à 6 semaines à 10°C (50°F) avec un taux d’O2 de 5% et puis mûris avec une bonne flaveur à 20°C (68°F)
  • L’exposition à <1% O2 et/ou >15% CO2 peut conduire au développement de flaveurs indésirables et à un mûrissement non homogène
Physiological and Physical Disorders

Dégât dû au Froid. L’exposition des annones à des températures inférieures à 8-12°C (46-54°F) engendre des dégâts dus au froid, selon le cultivar et le stade de maturité. Les symptômes incluent le noircissement et le durcissement de la peau, l’apparition de zones enfoncées à la surface du fruit, une incapacité à développer la flaveur totale, et une chair granuleuse.

Fendage. Chez certains cultivars, le fendage arrive à des stades de mûrissement avancés et dans le cas de taux élevés de production d’éthylène. Il a été suggéré que des changements de turgescence liés à la production de sucres neutres durant le mûrissement conduisent au transport de l’eau de la peau, et peut-être du réceptacle, à la chair. L’augmentation du diamètre du réceptacle augmente la pression sur la chair et la peau conduisant au fendage du fruit.

Pathological Disorders

Anthracnose. Causée par Colletotrichum gloeosporioides, elle apparaît sous forme de lésions noires et peut produire des masses de spores de couleur rose sous humidité élevée.

Chancre Noir. Causé par Phomopsis anonacearum, il apparaît sous forme de taches violettes sur le fruit qui devient dur et fissuré. Ces taches sont suivies par le développement de petites masses noires contenant des spores.

Pourriture à Botryodiplodia. Causée par Botryodiplodia theobromae, elle est d’abord violette, puis couverte de pustules noires de pycnides. La chair devient noire et liégeuse.



Stratégies de Contrôle

Les mesures de contrôles incluent une bonne hygiène de champ pour minimiser les sources de spores fongiques, l’application de fongicides pré-récolte, la manutention délicate pour minimiser les dégâts mécaniques, le refroidissement immédiat jusqu’à 10°C (50°F), et le maintien subséquent de la température et de l’humidité relative optimales durant la commercialisation.