Châtaigne

Recomendaciones para mantener la calidad poscosecha

Índices de madurez

Índices de madurez

Les cupules (bogues épineuses) commencent à déhiscer entre la mi-septembre et la début octobre (selon le cultivar et la zone de production) et les châtaignes commencent à tomber. Les châtaignes doivent être ramassées quotidiennement durant la saison de récolte pour minimiser l’infection et la croissance (au cas où l’infection est arrivée avant la chute des fruits) fongiques et la perte de qualité due au séchage excessif et/ou brûlures de soleil. L’utilisation de bâches sous les arbres peut réduire la contamination des châtaignes due au direct contact avec le sol. Sinon, une récolteuse mécanique (type shake-catch, de l’anglais, agiter et attraper) peut être utilisée. Après la récolte, les cupules restantes doivent être enlevées. Les châtaignes fraîches contiennent 40 à 60% d’eau et doivent être manipulés avec soin pour éviter les dégâts mécaniques.
 

Índices de calidad
  • La taille (les châtaignes de grande taille sont préférées pour la consommation fraîche)
  • L’uniformité de la couleur de la bogue (couleur hâle à marron clair ou marron foncé, selon le cultivar) et brillance (bogue brillante et luisante)
  • Noyau charnu et frais (qualité alimentaire optimale: teneur en eau 25-30% après grillage)
  • Absence de défauts, comme les meurtrissures, fissuration, germination, et pourriture; facilité à éplucher
  • La saveur sucrée est un facteur très important
  • Les châtaignes contiennent 40 à 45% de sucres, principalement de l’amidon qui se convertit en sucres quand les châtaignes sont gardées à 20-25°C (68-77°F) pendant 3 à 4 jours juste avant la vente au consommateur
  • Absence de saveurs indésirables
Fotos de madurez y calidad
Temperatura óptima

-1 à 0°C (30-32°F); le point de congélation le plus élevé est -2°C (28°F) pour les châtaignes européennes et –5°C (22°F) pour les châtaignes chinoises; le refroidissement rapide jusqu’à 0°C (32°F) est fortement recommandé pour arrêter le développement de la pourriture et préserver la qualité.

Tasa de respiración

2,5-3,5 ml CO2/kg·hr à 0°C (32°F)
7,5-10 ml CO2/kg·hr à 20°C (68°F)
Pour calculer la production de chaleur, il faut multiplier ml CO2/kg·hr par 440 pour obtenir BTU/tonne (britannique)/jour ou par 122 pour avoir kcal/tonne (métrique)/jour.

Respuestas al etileno

L’exposition des cupules avant ou après la récolte à des concentrations en éthylène entre 50 et 100 ppm ou des concentrations en ethephon (produit liquide se décomposant en éthylène) entre 500 et 1000 ppm accélère la déhiscence. Il n’y a pas de données publiées sur les effects de l’éhylène sur les noix de châtaigne.

Humedad relativa óptima

90–95%; le conditionnement dans du plastic microperforé est hautement recommendé pour minimiser la perte en eau des châtaignes fraîches.

Tasa de producción de etileno

<0,01 ml/kg·hr à 20°C (68°F)
 

Respuestas a la atmósfera controlada (AC)

Une exposition initiale à 40-50% de CO2 pendant 5 à 7 jours à 0°C (32°F) suivie par un entreposage sous AC à 2-3% O2 + 15-20% CO2 prévient d’une façon efficace la croissance de moisissure, la germination, et autres facteurs de détérioration. L’exposition des châtaignes à <1% O2 résulte en un métabolisme de fermentation et le développement de saveurs indésirables. Sous les températures optimales de –1 to 0°C (30-32°F), une humidité relative de 90-95%, et une AC de 2-3% O2 + 15-20% CO2 les châtaignes peuvent être entreposées pendant 4 mois.

Fisiopatías y daños físicos

La germination est causée par l’exposition à des températures élevées et la présence d’humidité et peut être évitée en assurant les conditions optimales de stockage.
 

Enfermedades

Plusieurs champignons (y compris Alternaria spp, Aspergillus nigerBotrytis cinereaFusarium spp, Penicillium spp, et Phomopsis castanea) peuvent infecter les châtaignes et causent des pertes significatives après récolte en termes de qualité et de valeur marchande. Les stratégies de contrôle incluent ce qui suit:

  1. L’utilisation d’un programme de lutte intégrée pour contrôler l’incidence et la sévérité des infestations d’insectes et des infections fongiques. Ce programme de lutte intégrée doit inclure une stricte hygiène de champ, ce qui peut aider à assurer la salubrité alimentaire en minimisant la contamination microbienne.
  2. Minimiser le temps durant lequel les châtaignes sont en contact direct avec le sol dans le champ pour réduire les infections et croissances fongiques et la contamination par des pathogènes humains.
  3. Laver les châtaignes avec de l’eau chlorée ou désinfectée et puis les immerger dans de l’eau chaude: 50°C (122°F) pendant 30 minutes ou 55°C (131°F) pendant 15 minutes ou 60°C (140°F) pendant 5 minutes. Après le traitement à l’eau chaude, les châtaignes doivent être refroidies jusqu’à 0°C (32°F) en utilisant le refroidissement à air forcé, qui élimine toute surface d’humidité des châtaignes.
  4. Une alternative au traitement à la chaleur serait l’exposition des châtaignes à de l’air enrichi avec du CO2 (gaz fongistatique) à 40-50% de pendant 5-7 jours à 0°C (32°F). Ce traitement peut être suivi pas un stockage à l’air (jusqu’à 3 mois) ou AC (2-3% O2 + 15-20% CO2) pendant une période allant jusqu’à 4 mois à une température entre –1 et 0°C (30-32°F) et une humidité relative de 90-95%.